ASM clermont auvergne rugby
« La société de consommation porte mal son nom, car un con ne fait généralement pas de sommation avant de dire une connerie en société. »

La vie de supporter de l'ASM n'est qu'une suite de petites déceptions au milieu desquelles survient, de temps en temps, une grande désillusion


« Les personnages et les situations de ce forum étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »


Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Hugo
modérateur
modérateur
Nombre de messages : 4161
Réputation : 141
Date d'inscription : 27/04/2011

William Webb, réveille-toi ! Ils sont devenus fous.

le Dim 11 Mar 2012 - 13:23
J'ai grandi dans un environnement rugbystique constellé d'étincelles d'émotions, sublimées en noir et blanc par la voix d'un chantre à l'accent rocailleux, où combat et évitement* nourrissaient mutuellement et complémentairement le feu de ma passion pour ce jeu.

Dans le pré, derrière la maison, j'étais Danos, Albadejo, Camberabero... je réussissais toujours à éviter mes adversaires fictifs pour marquer un essai fabuleux ou réussir un drop d'anthologie...comme mes héros.

Je crois bien d'ailleurs avoir pleuré quand "Peter Pan", suite à l'interception de sa passe à André Boniface fut viré de l'edf ainsi que les 2 génies montois. Le génie balayé et emporté par les vents mauvais de l’Arms Park et les comptables (déjà) de l'efficacité rugbystique, quelle tristesse!

Bref, depuis toujours je n'aime rien de plus que le jeu, le beau, j’aime le vrai, ce qui distingue un déménageur de piano d'un virtuose du piano, j’aime ceux qui osent, j'aime les avants qui, sur un pas, se prennent pour des gazelles, rien que pour l'amour du jeu !

Aucune gazelle génétiquement modifiée ne me fera jamais rêver en imitant les gros, en réinventant les règles de la soule. Droit devant ! Du combat, encore du combat toujours du combat. Du muscle, rien que du muscle.., l'évitement c'est dépassé, c'est bon pour les filles*, les nostalgiques et les poètes. (je reprends ici, quasi mot pour mot, les propos de Berbizier lors de la confrontation opposant le racing à l'UBB...)

Les équipes de Laporte et de Berbizier, entres autres, me font mourir d'ennui et, plus grave, finiront bien par tuer ce jeu, l'esprit et l'en-vie du jeu...

Jeu ou enjeu ! J'ai déjà eu l'occasion d'exprimer ici combien les dérives comptables de la professionnalisation me semblent tirer le niveau de notre rugby vers le bas, tellement les enjeux prennent le pas, match après match, sur l'envie et l'esprit du jeu.
Chaque week-end amène sont lot d'événements confortant cette hypothèse...

William Webb Ellis, réveille-toi ! Ils sont devenus fous.


Qui mieux que Daniel le rouge pourrait nous faire partager ce qui distingue, pour combien de temps encore, notre sport des jeux moyenâgeux et uniformes vers lesquels certains veulent nous faire retourner.

*" La puissance et la finesse, tu peux traduire en terme de jeu par combat et évitement, sont aussi révélateurs d'une manière d'être au monde. Le combat t'amène fatalement au défi, au frontal, au rude, au rugissement, à l'orgueil, au courage, à la lutte permanente contre la douleur. Le combat engendre le groupe, le solidaire, le don et la fusion. Le combat débouche sur le rebelle, la fronde, le rouge. Le combat conduit au sang et parfois au goût du sang.
Le combat c'est le pack, le jeu groupé, le jeu des avants : les bourriques, les bestiaux, les bourrins, les mules, les bœufs, les gros, En termes techniques, c'est l'axe profond du terrain comme prioritaire, c'est la mêlée ouverte, le maul, la perforation, la percussion, la protection et la conservation du ballon, le jeu de près ..

L'évitement, le contournement, induisent le risque, la ruse, la feinte, le leurre, l'appât, la roublardise, la vitesse. L'évitement t'amène à l'individuel, au narcissisme, au brio, à la classe, à la liberté. L'évitement flatte l'esthétique, le raffiné, le langage, la distance, le blanc.
L'évitement ce sont les lignes arrières, le jeu déployé, les gazelles, les lévriers, les génies, les filles, les bombes, les fusées..."

Daniel Herrero, Passion ovale (éditions du rocher, 1990) :
Invité
Invité

Re: William Webb, réveille-toi ! Ils sont devenus fous.

le Dim 11 Mar 2012 - 14:24
Hugo a écrit:Je crois bien d'ailleurs avoir pleuré quand "Peter Pan", suite à l'interception de sa passe à André Boniface fut viré de l'edf ainsi que les 2 génies montois. Le génie balayé et emporté par les vents mauvais de l’Arms Park et les comptables (déjà) de l'efficacité rugbystique, quelle tristesse!


Laughing

Quel manque d'intelligence situationnelle: si Herrero s'etait donné la peine de naitre dans les annees 2000, il n'aurait pas connu de genre de désillution. Aujourd'hui, tu peux te faire intercepter en toute impunité !

Peter Pan est roux, pas blond.
avatar
Hugo
modérateur
modérateur
Nombre de messages : 4161
Réputation : 141
Date d'inscription : 27/04/2011

Re: William Webb, réveille-toi ! Ils sont devenus fous.

le Dim 11 Mar 2012 - 14:43
croquemuche a écrit: Quel manque d'intelligence situationnelle: si Herrero s'etait donné la peine de naitre dans les annees 2000, il n'aurait pas connu de genre de désillution. Aujourd'hui, tu peux te faire intercepter en toute impunité ! Peter Pan est roux, pas blond.

Je te parle d'un temps que les moins de 55 ans ne peuvent pas connaître...mais quand même ! Peter Pan c'était Gachassin ! Exclamation Herrero lui, c'était un capitaine poète qui tentait d'initier les pirates de la rade aux subtilités du crochet...


http://www.rugby-nomades.qc.ca/info-nomades/histoire_boni.php
avatar
sitotoetela
Admin
Admin
Nombre de messages : 25993
Réputation : 246
Date d'inscription : 18/11/2007
http://www.hakakiri.net

Re: William Webb, réveille-toi ! Ils sont devenus fous.

le Dim 11 Mar 2012 - 15:34
Marrant justement je me disais, que les nouvelles règles que l'on a si souvent décrié permettent un nombre de turn over hallucinant. Je me disais également
que les attaques commencent à reprendre le pas sur les défenses, ce qui fut la purge du jeu pendant quelques années.
Évidemment les pré requis sont autres que pour les anciens, maintenant un rugbyman se doit d'être parfait ; physiquement, défensivement , de se soumettre à des schéma de jeu complexes, d'avoir une vie quasi monastique. De ce point de vue on pourrait se dire qu'effectivement la créativité, la vista et la folie ont perdues sur le pragmatisme et le culte du chiffre, du résultat.
Mais d'un autre côté les essais se marquent quand même et toulouse fut en ce domaine un précurseur, après, le une défense de fer , a l'organisation métronomique qui oblige l'adversaire à se débarrasser du ballon . le "contre en situation perturbé" ou plus simplement l'improvisation après turn over qui est souvent un vrai régal.
Alors autant je peux rejoindre hugo sur le jeu de berbizier , qui pour moi est l'entraineur du "coup de poing" pas du long terme, qui sait parfaitement optimisé avec un jeu minimaliste , l'efficacité d'un groupe , mais à l'évidence cette façon de faire n'apporte pas la vision du jeu "long terme" qui permet à un club de durer tout en haut . Je m'explique un fois tous les paramètres optimisés (défense, fraicheur physique etc...) il ne reste plus pour faire la différence que la créativité;



Dernière édition par totowsky le Mar 20 Mar 2012 - 22:20, édité 2 fois

_________________
Le fou, l'amoureux et le poète sont farcis d'imagination.
Mon individualisme d'anarchiste est un combat pour garder ma pensée libre : je ne veux pas recevoir ma loi d'un groupe !
Invité
Invité

Re: William Webb, réveille-toi ! Ils sont devenus fous.

le Dim 11 Mar 2012 - 16:24
Hugo a écrit:
croquemuche a écrit: Quel manque d'intelligence situationnelle: si Herrero s'etait donné la peine de naitre dans les annees 2000, il n'aurait pas connu de genre de désillution. Aujourd'hui, tu peux te faire intercepter en toute impunité ! Peter Pan est roux, pas blond.

Je te parle d'un temps que les moins de 55 ans ne peuvent pas connaître...mais quand même ! Peter Pan c'était Gachassin ! Exclamation Herrero lui, c'était un capitaine poète qui tentait d'initier les pirates de la rade aux subtilités du crochet...


http://www.rugby-nomades.qc.ca/info-nomades/histoire_boni.php

Merci, j'avais compris lol
Contenu sponsorisé

Re: William Webb, réveille-toi ! Ils sont devenus fous.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum