ASM clermont auvergne rugby
« La société de consommation porte mal son nom, car un con ne fait généralement pas de sommation avant de dire une connerie en société. »

La vie de supporter de l'ASM n'est qu'une suite de petites déceptions au milieu desquelles survient, de temps en temps, une grande désillusion


« Les personnages et les situations de ce forum étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »


Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Tropico
grande gueule
grande gueule
Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 17:00
On peut pas ban un toulonnais parce que j'ai pas fait ca depuis plusieurs jours et ca me manque
avatar
Titi
Admin
Admin
Nombre de messages : 17122
Humeur : Petite et de retour -:)
Réputation : 436
Date d'inscription : 20/11/2007

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 17:05
Si ce con de tropézien postait une connerie on pourrait voir à voir

_________________
Je suis l'Henri Guaino à Toto. Fierté, Henri, Vigueur!
avatar
Hugo
modérateur
modérateur
Nombre de messages : 4099
Réputation : 133
Date d'inscription : 27/04/2011

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 18:37
Tropico a écrit:On peut pas ban un toulonnais parce que j'ai pas fait ca depuis plusieurs jours et ca me manque

Tu peux te défouler sur Bourrin. Il est aussi con qu'un toulonnais et ça fera plaisir à la hyène.

_________________
La vie de supporter de l'ASM n'est qu'une suite de petites déceptions au milieu desquelles survient, de temps en temps, une grande désillusion

« La société de consommation porte mal son nom, car un con ne fait généralement pas de sommation avant de dire une connerie en société. »
Tropico
grande gueule
grande gueule
Nombre de messages : 51
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 18:41
Une journee sans un ban, c'est comme une mi temps sans morphine

Stefon A
avatar
Titi
Admin
Admin
Nombre de messages : 17122
Humeur : Petite et de retour -:)
Réputation : 436
Date d'inscription : 20/11/2007

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 18:44
Sinon il y a bien GS, il a posté une fois et n'est plus jamais revenu. Mais si vraiment c'est vital, on peut lui coller un ban. Faut voir avec Toto. Il est laxiste mais il a bon coeur.
Le Nougatier n'est pas venu depuis au moins une semaine, on peut lui en coller une deuxième aussi.


Dernière édition par Titi le Jeu 3 Juil 2014 - 18:46, édité 1 fois

_________________
Je suis l'Henri Guaino à Toto. Fierté, Henri, Vigueur!
avatar
Hugo
modérateur
modérateur
Nombre de messages : 4099
Réputation : 133
Date d'inscription : 27/04/2011

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 18:45
Lol

Les étrangers seraient là sont là car ils sont capables de faire des choses que certains joueurs français ne sont pas capables de faire.

Boudjellal l'a compris depuis longtemps. Rendons lui au moins grâce d'avoir de bon yeux.

http://www.rugbyrama.fr/rugby/alain-hyardet-en-france-cest-notre-formation-quil-faut-revoir_sto4311965/story.shtml

_________________
La vie de supporter de l'ASM n'est qu'une suite de petites déceptions au milieu desquelles survient, de temps en temps, une grande désillusion

« La société de consommation porte mal son nom, car un con ne fait généralement pas de sommation avant de dire une connerie en société. »
Tropico
grande gueule
grande gueule
Nombre de messages : 51
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 18:47
D'ailleurs devant la gare vers chez moi certaines etrangeres font des truvs que meme la femme de bourrin refuse de me faire
Et pour moins cher
avatar
Titi
Admin
Admin
Nombre de messages : 17122
Humeur : Petite et de retour -:)
Réputation : 436
Date d'inscription : 20/11/2007

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 18:49
Laughing

_________________
Je suis l'Henri Guaino à Toto. Fierté, Henri, Vigueur!
avatar
Hugo
modérateur
modérateur
Nombre de messages : 4099
Réputation : 133
Date d'inscription : 27/04/2011

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 18:51
Tropico a écrit:Une journee sans un ban, c'est comme une mi temps sans morphine

Stefon A

A défaut de morphine un clone sous codéine ça suffirait en attentant Nougatier ?

_________________
La vie de supporter de l'ASM n'est qu'une suite de petites déceptions au milieu desquelles survient, de temps en temps, une grande désillusion

« La société de consommation porte mal son nom, car un con ne fait généralement pas de sommation avant de dire une connerie en société. »
avatar
le scato chaud
Guignol du fofo à Toto
Nombre de messages : 22
Localisation : Château La Pompe
Humeur : reptilienne
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/01/2014

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 19:02
oh les pipasses.

Il est où mon pote le canasson ? Vous l'avez pas viré au moins ?

Faudrait être con. c'est le seul qui s'y connait en rugby ici.

Virez moi plutôt le tropico. Quand c'est trop c'est tropico Laughing 

_________________
Qui c'est Brian Moore ?
avatar
sitotoetela
Admin
Admin
Nombre de messages : 25882
Réputation : 234
Date d'inscription : 18/11/2007
http://www.hakakiri.net

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 19:17
Hugo a écrit:Lol

Les étrangers seraient là sont là car ils sont capables de faire des choses que certains joueurs français ne sont pas capables de faire.

Boudjellal l'a compris depuis longtemps. Rendons lui au moins grâce d'avoir de bon yeux.

http://www.rugbyrama.fr/rugby/alain-hyardet-en-france-cest-notre-formation-quil-faut-revoir_sto4311965/story.shtml
impossible de virer qui que ce soit
si tu vires un mecs ici tu vires 20% de l'effectif d'un coup

puis aprés je n'aurais plus assez de pognon pour partir en vacances  Smile

_________________
Le fou, l'amoureux et le poète sont farcis d'imagination.
Mon individualisme d'anarchiste est un combat pour garder ma pensée libre : je ne veux pas recevoir ma loi d'un groupe !
avatar
Bonlard
Guignol du fofo à Toto
Nombre de messages : 18
Localisation : planqué derrière un gros micro
Humeur : Berdos est encore là
Réputation : 2
Date d'inscription : 23/01/2014

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 19:18
C'est qui Bourrin ?

Si c'est pas un spécialiste vous pouvez le virer. Il n'y connait rien.

_________________
Monsieur Berdos et Clermont c'est une longue histoire.
avatar
Berthe rend le grillepain
Guignol du fofo à Toto
Nombre de messages : 27
Humeur : Il va bien falloir qu'on en parle
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/01/2014

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 19:23
Il est hors jeu Bourrin et l'arbitre ne siffle toujours pas.

Il faudra bien qu'on en parle un jour Thomas.

_________________
C'est pas parce qu'on n'a rien à dire d'intelligent qu'il faut fermer sa gueule, n'est-ce pas Thomas !
avatar
Gai Novice
Guignol du fofo à Toto
Nombre de messages : 65
Localisation : Le Paradis
Humeur : I am very happy
Réputation : 6
Date d'inscription : 10/03/2014

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 19:32
Il veut pas signer au grand ST ? J'achève très bien les bourrins. Demandez à Florian.

_________________
Je ne me plains pas, je ne pleure pas.
René, faudrait commander des kleenex, on a épuisé notre stock.
avatar
Norbert Laparte
Guignol du fofo à Toto
Nombre de messages : 39
Age : 53
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/08/2013

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 19:35
Gai Novice a écrit:Il veut pas signer au grand ST ? J'achève très bien les bourrins. Demandez à Florian.

T'aurais pas un peu raté ta vie toi? Deviens Ministre, fais le doublé, et on en reparle

_________________
De Guy se moque t-on ?
avatar
Lhermou
Guignol du fofo à Toto
Nombre de messages : 11
Localisation : Dans l'ombre
Humeur : Ombrageuse
Réputation : 2
Date d'inscription : 18/03/2014

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 19:39
Bourrin ! Sans lui sivi n'est rien.

_________________
avatar
Fox Mulder
Guignol du fofo à Toto
Nombre de messages : 45
Localisation : A l'Ouest
Humeur : Gentil à l'Ouest
Réputation : 1
Date d'inscription : 20/04/2014

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 19:42
Vos gueules! Je ne m'entends plus parler.


Je suis le meilleur arbitre du Monde.

_________________
La Vérité est ailleurs, je suis à L'Ouest.
avatar
JP Elisalade
Guignol du fofo à Toto
Nombre de messages : 17
Localisation : Anal+
Humeur : constipé
Réputation : 1
Date d'inscription : 09/02/2014

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 19:50
Je suis un spécialiste. C'est en bourrinant qu'on devient bourrin.
Tropico
grande gueule
grande gueule
Nombre de messages : 51
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/07/2013

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 20:17
Bourrin je vois pas ses posts je l'ignore
avatar
Hugo
modérateur
modérateur
Nombre de messages : 4099
Réputation : 133
Date d'inscription : 27/04/2011

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 20:20
C'est toi croq ?

_________________
La vie de supporter de l'ASM n'est qu'une suite de petites déceptions au milieu desquelles survient, de temps en temps, une grande désillusion

« La société de consommation porte mal son nom, car un con ne fait généralement pas de sommation avant de dire une connerie en société. »
avatar
Papalourd
Guignol du fofo à Toto
Nombre de messages : 27
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/06/2014

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 20:22
Tropico a écrit:Bourrin je vois pas ses posts je l'ignore
C'est pas vrai c'est moi l'ignorant.
avatar
Bracasse
Guignol du fofo à Toto
Nombre de messages : 27
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/06/2014

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 20:24
Oué +1
avatar
sitotoetela
Admin
Admin
Nombre de messages : 25882
Réputation : 234
Date d'inscription : 18/11/2007
http://www.hakakiri.net

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 20:56
[ltr][size=36]Modèles australien et français: Justin Harrison décrypte les différences[/ltr][/size]


[ltr]
Par Julien Puyuelo

Dans cet article

[size=0] 


 

France
[/ltr][/size]
Dernière mise à jour Il y a 2 heures - Publié le le 03/07/2014 à 18:45

Finaliste de la Coupe du Monde en 2003, l'ancien Wallaby, Justin Harrison (40 ans, 34 sélections), officie aujourd’hui sur le banc de Narbonne. Sans porter de jugement de valeur sur le système de la formation française, il a accepté de faire part de son expérience pour comparer avec le modèle des Australiens.

Le physique plutôt que la technique

"Je ne suis pas là pour critiquer le travail effectué ici mais simplement pour comparer avec ce qui se fait en Australie et parfois je suis étonné de constater que les joueurs français entre 16 et 20 ans ne comprennent pas toujours les exercices sur les lancements et sur la lecture du jeu. De même, ils ne sont pas toujours à l’aise avec les skills (ateliers) dédiés à la prise de balle ou au travail de passe. Ce sont des choses simples et répétitives mais qu’il faut savoir réaliser, c’est la clé. Le système français se focalise beaucoup sur le physique et fabrique de très bons athlètes : vitesse, résistance, endurance. Mais le reste, le travail technique, est un peu délaissé. Le french flair est un peu un mythe ! C’est grâce aux petits détails qu’on construit la victoire".  

" En Australie, tout ce qui tourne autour du défi physique, du plaquage vient plus tard dans le cursus : d’abord la gestuelle puis les contacts"

Chez les jeunes wallabies

"En Australie, dès le plus jeune âge, la formation met l’accent sur le travail de passe. Les plus jeunes doivent rapidement savoir enchainer deux ou trois passes et essayer de construire, de lire le jeu. Encore une fois, ces automatismes s’acquièrent grâce à des petits exercices axés sur une problématique. Tout ce qui tourne autour du défi physique, du plaquage vient plus tard dans le cursus : d’abord la gestuelle puis les contacts. Au fur et à mesure de l’apprentissage, on soigne les détails et on rajoute des exigences, il faut être capable, pas à pas, de progresser dans tout : lors des séances de musculation, du travail sur la souplesse, les étirements, la diététique, la récupération. Bref, il faut se donner les chances d’être très bons sur le terrain et cela comprend beaucoup de facettes".  

_________________
Le fou, l'amoureux et le poète sont farcis d'imagination.
Mon individualisme d'anarchiste est un combat pour garder ma pensée libre : je ne veux pas recevoir ma loi d'un groupe !
avatar
BOURRIN
Vice administrateur
Vice administrateur
Nombre de messages : 7113
Age : 50
Humeur : j'aime les cons
Réputation : 150
Date d'inscription : 01/12/2007

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 22:30
Réputation du message : 100% (1 vote)
Ce qu'il a bien ici c'est qu'avec un con t'en fais plusieurs .

_________________
http://www.youtube.com/watch?v=eXu29NqfLxc&feature=related

Je vais etre heureux pendant 5 ans .
avatar
Titi
Admin
Admin
Nombre de messages : 17122
Humeur : Petite et de retour -:)
Réputation : 436
Date d'inscription : 20/11/2007

Re: entraineurs de rugby

le Jeu 3 Juil 2014 - 22:37
BOURRIN a écrit:Ce qu'il a bien ici c'est qu'avec un con t'en fais plusieurs .

cheers

_________________
Je suis l'Henri Guaino à Toto. Fierté, Henri, Vigueur!
avatar
sitotoetela
Admin
Admin
Nombre de messages : 25882
Réputation : 234
Date d'inscription : 18/11/2007
http://www.hakakiri.net

Re: entraineurs de rugby

le Lun 7 Juil 2014 - 10:21
[ltr]Joueurs chômeurs, Jiff, commotions, statut des internationaux, dimension économique... Le président du syndicat Provale, Serge Simon, analyse les grands enjeux auquel le rugby professionnel est confronté. Avec le franc-parler que l'on connaît à l'ancien pilier international (2 sélections).[/ltr]
Quels sont les objectifs du stage Réactiv'Carrière, organisé chaque année par Provale pour les joueurs chômeurs et qui vient de se dérouler à Colomiers ?

Serge SIMON: Symboliquement, c'est le cœur de notre action. Par expérience, on estime qu'il permet de caser 10 à 20 % des joueurs présents. Mais il constitue surtout un moment de rassemblement, de réconfort, qui permet à ces joueurs de côtoyer un club et de sortir de leur isolement. Il faut aussi profiter de cette période où l'on est pas dans l'immédiateté de la performance, où les joueurs sont plus à l'écoute et touchent du doigt les possibles difficultés, pour aborder la question de la reconversion.

Comment évolue le nombre de joueurs chômeurs ?

S.S.: L'une des peurs du rugby professionnel est d'en compter de plus en plus. Nous sommes donc très attentifs à cette évolution. Le nombre s'est stabilisé à une dizaine depuis quelques saisons. Lors des tous premier stages, nous pouvions constituer deux équipes... Nous avons noté aussi que des systèmes d’absorption parallèles se mettent en place, avec notamment les clubs de Fédérale 1 qui récupèrent certains joueurs sans club. Mais cette tendance ne doit pas nous dédouaner de nous occuper des rugbymen en difficulté.

Sur les neuf chômeurs qui ont suivi le stage Provale cette année, on note une part importante de joueurs étrangers. Est-ce à dire que le système des Jiff protège les Français ?

S.S.: Avant la mise en place des Jiff, une étude avait montré que la situation était moins alarmante que prévu. Et le système va de toute manière être renforcé. Ceci dit, oui, c'est une conséquence possible. Mais j'y vois aussi une explication mathématique : avec l'augmentation du nombre de joueurs étrangers dans nos championnats, proportionnellement il est logique d'en retrouver davantage qui ne trouvent pas de clubs à la fin de la saison.

La tournée du XV de France en Australie a tout de même ravivé le débat...

S.S.: Il revient régulièrement. On peut gloser sur la différence entre notre rugby et celui du Sud. En revanche, il existe des leviers comme le statut des internationaux, que l'on doit aider à être au top physiquement et collectivement. A Provale, nous sommes très inquiets sur ce groupe France de trente éléments. L'an dernier, sur une seule journée, il avait été demandé aux clubs de ménager les joueurs sollicités lors du Tournoi. Et l'on a vu ce qu'il s'est passé. Alors imaginez sur toute une saison...

" La machine s'est emballée en raison des pressions financières et médiatiques. Si on laissait faire, il faudrait jouer douze mois sur douze"

Comment le président du syndicat des joueurs juge-t-il la situation actuelle des rugbymen professionnels ?

S.S.: La convention collective offre une bonne protection, d'autant que le professionnalisme s'est construit dès le départ avec ce cadre. Par comparaison, dans d'autres sports, ces bases juridiques sont apparues après-coup. Il a été plus difficile d'y combattre certaines mauvaises habitudes. D'un point de vue global, la situation est donc plutôt bonne. Mais une fois que l'on a dit ça, il reste quand même de nombreux points à améliorer.

Lesquels ?

S.S.: La machine s'est emballée en raison des pressions financières et médiatiques. Si on laissait faire, il faudrait jouer douze mois sur douze. Et sur ce point, la convention collective ne suffit pas toujours. Voilà pourquoi ce sujet est au cœur des discussions. Le New Deal voulu par la Ligue pour faire évoluer le rugby professionnel contient beaucoup de bonnes choses... Mais il n'y avait aucune ligne sur les joueurs ! Nous nous sommes battus pour en rajouter une, concernant la reconversion.




Serge Simon durant le match France-Italie - 9 février 2014 - Icon Sport

Il manque donc un volet sur la santé des joueurs ?

S.S.: Comment les préserver ? Les équipes devront-elles compter 250 joueurs dans le futur ? Comment penser le joueur de demain ? Ces questions doivent être prioritaires. Nous savons que le rugby est un sport traumatique. Il faut donc une réflexion générale. Le New Deal comporte une partie dédiée au développement durable. Les économies d'énergie sont importantes, mais il serait aussi bien de ne pas consommer et broyer les joueurs.

" A mon époque, c'était le K.-O. de papa : un peu d'eau sur la figure et on repartait"

Justement, toujours sur le plan de la santé, les commotions sont au cœur des discussions en ce moment...

S.S.: Tout le monde est au courant du risque. Du danger immédiat, mais aussi à moyen et long terme. On voit que des anciens sportifs de 45 ou 50 ans sont victimes de pathologies neurodégénératives. Il faut donc faire respecter les règles. Le cas Florian Fritz a montré que parfois, ça foire. Une enquête est toujours en cours, cela prouve en tout cas que les mentalités changent. La France a d'ailleurs été pionnière en la matière. A mon époque, c'était le K.-O. de papa : un peu d'eau sur la figure et on repartait. On se rend compte que les décisions médicales sont de plus en plus sujettes aux pressions sportives. Voilà pourquoi nous souhaitons qu'un médecin indépendant soit là pour évaluer les commotions. Cela déchargerait la pression qui pèse sur les médecins des clubs.

Quels sont les autres réflexions prioritaires à mener sur le rugby professionnel ?

S.S.: On ne parle que de développement économique. Cela fait un moment que nous tirons la sonnette d'alarme et nous n'allons pas lâcher. Ce qui a fait la force de notre sport, c'est une certaine image du joueur, généreux, solidaire, qui en a dans la tronche. Je vais être cynique : ce n'est pas forcément vrai, mais c'est en tout cas ce qui porte le rugby. Nous nous tirons une balle dans le pied si nous voulons copier le foot professionnel. Même ceux qui raisonnent purement en termes marketing devraient comprendre qu'il faut préserver l'image de leur produit.

Toujours sur ce volet économique, la situation financière des joueurs évolue-t-elle à la même vitesse que celle du rugby en général ?

S.S.: Oui, les salaires progressent proportionnellement aux revenus de notre sport. Mais la guerre économique ne doit pas servir uniquement à payer davantage les joueurs, à se lancer dans une course à l'armement. Elle doit permettre de construire un rugby à hauteur d'homme. C'est d'ailleurs un important levier de notoriété. Le rugby doit rester un spectacle mais il doit aussi permettre aux joueurs de s'épanouir et de rester à l'abri des problèmes physiques, des ennuis financiers, ou même du chômage.

Pour conclure, quelle est votre position sur les accusations de dopage de Laurent Bénézech et son actuel procès pour diffamation ?

S.S.: Nous allons attendre le délibéré. Notre objectif était de forcer Laurent Bénézech à se dévoiler, pour que l'on voit qu'il n'avait rien de concret.

_________________
Le fou, l'amoureux et le poète sont farcis d'imagination.
Mon individualisme d'anarchiste est un combat pour garder ma pensée libre : je ne veux pas recevoir ma loi d'un groupe !
Contenu sponsorisé

Re: entraineurs de rugby

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum