ASM clermont auvergne rugby
« La société de consommation porte mal son nom, car un con ne fait généralement pas de sommation avant de dire une connerie en société. »

La vie de supporter de l'ASM n'est qu'une suite de petites déceptions au milieu desquelles survient, de temps en temps, une grande désillusion


« Les personnages et les situations de ce forum étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »


Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
grincheux
modérateur
modérateur
Nombre de messages : 4782
Humeur : Benedictus qui venit in nomine Domini
Réputation : 168
Date d'inscription : 24/11/2007

L'art d'accomoder les grenouilles

le Sam 26 Déc 2015 - 10:21
Cuisson lente ou cuisson rapide?

Le syndrome de la grenouille; Ivan Ekeland; Odile Jacob

"Une malheureuse grenouille mise à cuire dans une marmite tolère une élévation régulière de la température de l’eau, alors qu’un ébouillantement brutal la ferait réagir aussitôt. De même, le réchauffement climatique est insidieux : il n’est perceptible qu’à l’échelle de la décennie, voire du siècle, n’implique aucune décision urgente et, de fait, est régulièrement repoussé sur l’agenda des politiques dont l’horizon excède rarement quelques années.

Or, dans le domaine de l’environnement, le délai entre l’action et son impact est au minimum de cinquante ans. Seul un point de vue éthique et anthropologique prenant en compte la survie de l’espèce humaine pourrait résoudre le dilemme, mais en tant qu’Homo œconomicus nous sommes des individus calculateurs agissant par intérêt personnel, et pour lesquels l’environnement est une ressource infinie et gratuite. Dans le jeu économique ordinaire, il n’y a pas de « taux d’intérêt écologique », comme le montre l’inéluctable disparition, sous l’effet des lois économiques, des ressources halieutiques.

C’est donc à une conception plus large de l’humanité et à un renouveau de l’éthique que nous convie l’auteur, à défaut de voir l’espèce humaine, victime de la pensée économique, partager le triste sort de la morue, du thon rouge... et de la grenouille.

Mathématicien et économiste, Ivar Ekeland a participé à la chaire Finance et développement durable de l’université Paris-Dauphine, qu’il a présidée. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation.

_________________
Glória in excélsis Deo
avatar
VGE
modérateur
modérateur
Nombre de messages : 1016
Age : 91
Humeur : de Passage
Réputation : 41
Date d'inscription : 17/07/2009

Re: L'art d'accomoder les grenouilles

le Sam 26 Déc 2015 - 12:23
Quelles connes ces grenouilles. On dirait des anglaises.


Au revoir.

_________________
[…] Et dans ces temps difficiles, où le mal rôde et frappe dans le monde, je souhaite que la Providence veille sur la France, pour son bonheur, pour son bien et pour sa grandeur. Au revoir !

Cette année c'est la bonne black.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum